GRANDE EXPOSITION CALDER AU CENTRO BOTÍN À SANTANDER

Le Centro Botín de Santander (Cantabrie, Espagne) présentera Calder Stories, une exposition couvrant cinq décennies de la carrière artistique d’Alexander Calder. Curatée par Hans Ulrich Obrist et produite en étroite collaboration avec la Fondation Calder de New York, elle sera programmée à partir du 29 juin jusqu’au 3 novembre 2019. Le projet bénéficie du soutien du fournisseur d’électricité espagnol VIESGO.

L’exposition réunit quelque 80 œuvres, pour la plupart issues du fonds de la Fondation Calder et de grandes collections publiques et privées. Elle permettra de découvrir des aspects méconnus de l’œuvre de Calder, notamment des projets formulés pour des commandes publiques d’envergure et des propositions scéniques novatrices. La scénographie a été confiée à l’architecte italien Renzo Piano, lauréat du prix Pritzker et concepteur du Centro Botín.

Si les collaborations de Calder avec de grands architectes, chorégraphes et compositeurs de son temps ont conduit à certaines de ses œuvres les plus célèbres, leur contexte fondateur reste largement méconnu. Nombre de ces projets d’envergure n’ont pas été menés à terme. Il en va ainsi de certaines collaborations des années 1930 et 1940 avec Wallace K. Harrison, Harrison Kerr et Percival Goodman. L’exposition retrace le processus créatif sous-jacent à ces projets, des maquettes conçues pour des concours de sculpture et des expositions internationales aux propositions d’objets pour des chorégraphies et des scénographies, en passant par des croquis et autres documents éphémères inédits.

Parmi les projets non réalisés présentés, on pourra admirer une série de six maquettes réalisées en 1939 pour accompagner le projet soumis par Percival Goodman pour la Smithsonian Gallery of Art de Washington, ainsi qu’une vingtaine de bronzes de 1944 créés sur proposition de Wallace K. Harrison pour un bâtiment de style international, destinés à être transposés en version grand format en béton (10-12 mètres de haut). Des dessins de ce que Calder appelait des « objets-ballet » seront également présentés, parmi lesquels les décors d’un ballet proposé sur une musique de Harrison Kerr, ainsi que des animations numériques de diverses compositions, commandées spécialement pour l’exposition.

S’exprimant sur le projet, Hans Ulrich Obrist a précisé : « Depuis 1990, je collecte des informations sur un type inhabituel d’art, les projets non réalisés. Ces voies qui n’ont pas été empruntées constituent un réservoir d’idées artistiques : des projets relégués aux oubliettes, directement ou indirectement censurés, incompris, rejetés par les autorités, perdus ou non réalisables. Comme il n’est plus possible d’interroger Calder sur ces projets qui n’ont pas été menés à terme, j’ai pensé qu’il serait intéressant d’appliquer cette méthodologie du non-réalisé à l’histoire de l’art. L’exposition au Centro Botín constitue une première opportunité fascinante de le faire. »

L’exposition s’accompagnera d’un catalogue illustré regroupant des essais de Hans Ulrich Obrist, Alexander S. C. Rower et Sandra Antelo-Suarez.

Téléchargements

Galeries

Derniers communiqués de presse

Centro Botín

Muelle de Albareda, s/n,

Jardines de Pereda

Pouvons-nous vous aider ?

Si vous avez besoin d'information ou souhaitez nous faire parvenir vos suggestions, veuillez entrer en contact avec nous via le formulaire suivant. Merci.

Choisissez la raison pour le message

Vous êtes un Ami du Centro?

A propos de ce que vous voulez demander?