Le Bâtiment

Le Centro Botín est un centre d’art créé par l’architecte et lauréat du prix Pritzker Renzo Piano, en collaboration avec Luis Vidal + architectes. Il se situe dans un lieu privilégié de Santander, et grâce à un réaménagement urbain particulièrement ample, Renzo Piano est parvenu à intégrer le centre de la ville et les Jardins historiques de Pereda avec la baie de la ville.

La lumière et la légèreté sont les aspects majeurs qu’a privilégié l’architecte pour concevoir son projet. En porte-à-faux au dessus de la mer, le bâtiment ne touche pas terre, il est suspendu sur des piliers et des colonnes à hauteur de la cimes des arbres des Jardins de Pereda, faisant donc office de “quai ” sur la mer. Cette hauteur permet à la lumière de passer et offre de splendides vues sur la baie, se fondant parfaitement dans le cadre ambiant.

Le Centro Botín est un centre d’art créé par l’architecte et lauréat du prix Pritzker Renzo Piano, en collaboration avec Luis Vidal + architectes. Il se situe dans un lieu privilégié de Santander, et grâce à un réaménagement urbain particulièrement ample, Renzo Piano est parvenu à intégrer le centre de la ville et les Jardins historiques de Pereda avec la baie de la ville.

La lumière et la légèreté sont les aspects majeurs qu’a privilégié l’architecte pour concevoir son projet. En porte-à-faux au dessus de la mer, le bâtiment ne touche pas terre, il est suspendu sur des piliers et des colonnes à hauteur de la cimes des arbres des Jardins de Pereda, faisant donc office de “quai ” sur la mer. Cette hauteur permet à la lumière de passer et offre de splendides vues sur la baie, se fondant parfaitement dans le cadre ambiant.

“Je suis très honoré de réaliser ce projet pour la ville de Santander car il s’intègre à mon parcours personnel de création de centres culturels ouverts, tolérants et accessibles à tous, comme le furent le Centre Pompidou de Paris, l’Auditorium de Rome, ou encore la Fondation Beyeler à Bâle, la Morgan Library à New-York ou l’Art Institute de Chicago, tous des lieux urbains très appréciés”, affirme Renzo Piano.

Le bâtiment, d’une superficie totale de 8.739 m² s’articule en deux volumes reliés entre eux par une structure de places et passerelles, le pachinko.

L’accès ouest est dédié à l’art, avec deux salles d’expositions qui font 2.500 m2; le volume est abrite les activités culturelles et de formation, avec un auditorium pouvant accueillir 300 personnes, des salles, des espaces de travail et une terrasse de laquelle on peut profiter des vues exceptionnelles sur Santander et sa baie.

Le Centro Botín est un nouveau lieu de rencontre du centre-ville qui grâce à l’art, la musique, le cinéma, le théâtre et la littérature dynamise la vie de la ville et enrichit le tissu social et culturel.

Le bâtiment est d’ailleurs aussi important que les espaces publics crées tout autour, et ce grâce à la construction d’un tunnel de 219 mètres de longueur ainsi que le réaménagement et extension des centenaires Jardins de Pereda qui ont doublé de volume et triplé les espaces verts se prolongeant jusqu’à la mer.

Ces deux aménagements ont optimisé la connexion visuelle entre le centre historique de Santander et la baie, libérant une zone portuaire fermée au public et destinée au stationnement des véhicules.

Plus Moins information

L’aménagement Urbain

Réaménagement des Jardins de Pereda

Grace au projet d’extension et d’amélioration des Jardins de Pereda, signé par le paysagiste Fernando Caruncho en collaboration avec le cabinet de Renzo Piano, cet historique parc a doublé sa surface, passant de 20.000 à environ 48.000 m2, et triplé ses espaces verts, passant de 7.003 à 20.056 m2.

Le projet de réaménagement a conservé la mémoire du lieu en respectant ses caractéristiques majeures et a mis en valeur tout ce que le jardin avait cultivé et protégé au fil du temps. Comme l’affirme Caruncho en personne: “Ce projet unit le passé et le présent en matière de formes esthétiques du XXI siècle et s’ouvre au futur”.

Construction du tunnel

Le prolongement du centre de la ville jusqu’à la mer, à travers les Jardins de Pereda, a été possible grâce à l’enfouissement de l’ancienne voie qui passait devant les Jardins avec la construction d’un nouveau tunnel qui permet le passage de plus de treize millions de véhicules par an, éliminant l’insécurité, la pollution et le bruit dû à la circulation de la zone.

Cette infrastructure qui a été inaugurée le 21 juin 2014, mesure au total 372 mètres, dont 219 sont enfouis. D’une largeur globale de 17.50 mètres, le tunnel du Centre Botín a permis de créer une connexion piétonne entre les quais de Maura et d’Albareda et les Jardins de Pereda et, par extension, de relier l’ensemble du canevas urbain de Santander.

LA CONSTRUCTION. IMAGES

L’ARCHITECTE: RENZO PIANO

Depuis 1971, année où il remporta aux côtés de Richard Rogers le concours pour concevoir le Centre Georges Pompidou de Paris, Renzo Piano, Lauréat du Prix Pritzker d’Architecture en 1998, il a montré un talent exceptionnel pour concevoir des bâtiments où cohabitent art et culture, épousant à la perfection les cadres ambiants qui les accueillent.

Raison pour laquelle, la Fondation Botín fit appel à son étude, Renzo Piano Building Workshop (RPBW), pour aborder le projet le plus important de ses 50 ans de carrière: le Centre Botín.

Plus d'informations

 

CRISTINA IGLESIAS: Depuis le souterrain (from the underground)

Desde lo Subterráneo, 2017. Cristina Iglesias. ©Luis Asin

Desde lo Subterráneo, 2017. Cristina Iglesias. ©Luis Asin

Desde lo Subterráneo, 2017. Cristina Iglesias. ©Luis Asin

Desde lo Subterráneo, 2017. Cristina Iglesias. ©Luis Asin

Desde lo Subterráneo, 2017. Cristina Iglesias. ©Luis Asin

Desde lo Subterráneo, 2017. Cristina Iglesias. ©Luis Asin

Cristina Iglesias, Lauréate du Prix National des Arts Plastiques et l’une des artistes espagnoles les plus célèbres à l’international, a conçu spécifiquement pour le cadre du Centre Botín et les Jardins de Pereda une intervention sculptée, constituée de quatre puits et d’un étang intitulés Depuis le souterrain (From the underground).

Il s’agit d’une série de cinq bas-reliefs en pierre grise, qui renferment des motifs organiques taillés dans l’acier fondu, ressemblant, comme le précise l’artiste, à des algues qui pourraient se trouver “dans un hypothétique jardin sous-marin, débordant à la surface”. L’eau coule à différentes vitesses entre les cinq puits, créant une séquence entre les sculptures et les passants.

Plus d'informations

Centro Botín

Muelle de Albareda, s/n,

Jardines de Pereda

Pouvons-nous vous aider ?

Si vous avez besoin d'information ou souhaitez nous faire parvenir vos suggestions, veuillez entrer en contact avec nous via le formulaire suivant. Merci.

Choisissez la raison pour le message

Vous êtes un Ami du Centro?

A propos de ce que vous voulez demander?