Renzo Piano

Depuis 1971, année où il remporta aux côtés de Richard Rogers le concours pour construire le Centre Georges Pompidou à Paris, Renzo Piano, Prix Pritzker en 1998, a fait preuve d’une capacité unique pour concevoir des bâtiments où cohabitent l’art et la culture et qui s’intègrent idéalement à l’environnement qui les accueille.

C’est pour cette raison que la Fondation Botin s’est rendue à son cabinet, Renzo Piano Building Workshop (RPBW) afin d’aborder le projet le plus important de sa carrière: le Centro Botín. Un espace dédié aux activités artistiques, culturelles et de formation visant à poursuivre et à améliorer le travail de la Fundación Botín depuis plus de 25 ans.

Né à Gênes (Italie) en 1937 dans une famille de constructeurs, Piano est diplômé de l’Ecole Polytechnique de Milan, où il a étudié ayant eu comme professeur, l’un des architectes italiens les plus réputés avec lequel il travaillera par la suite, Franco Albini (1905-1977). Il a peaufiné sa formation à Philadelphie (États-Unis) avec Louis Kahn (1901-1974) et à Londres avec Z.S. Makowsky. En outre, l’architecte français Jean Prouvé (1901-1984) a exercé une grande influence sur son travail.

En 1971, il fonde avec le britannique Richard Rogers le cabinet Piano et Rogers, qui a remporté le concours pour la construction du Centre Georges Pompidou à Paris. Leur projet a suscité beaucoup de controverse car il incarnait une rupture du point de vue esthétique, mais il s’est vite transformé en l’un des symboles de la capitale française. Entre 1977 et 1981, Piano a rejoint l’ingénieur Peter Rice et a ouvert le cabinet « L’Atelier Piano et Rice ». En 1981, il a créé son cabinet d’architecte actuel, « Renzo Piano Building Workshop » (RPBW), avec des antennes à Gênes, Paris et New York.

Parmi les projets les plus importants réalisés par RPBW, soulignons le Terminal de l’aéroport international de Kansai à Osaka, le plan d’urbanisme de la Potsdamer Platz à Berlin, le Musée de la Collection Menil à Houston, la Tower Bridge à Londres, le Centre culturel – Jean Marie Tjibaouen en Nouvelle-Calédonie (France); le Musée de la Fondation Beyeler à Bâle, l’Académie des Sciences de Californie à San Francisco; les extensions du Musée des Arts du Conté de Los Angeles et le High Museum of Art d’Atlanta, ainsi que les bureaux du New York Times.

Tout au long de sa carrière, Piano a reçu de nombreux prix, la plupart avec RPBW. Parmi ces prix, distinguons le prix Pritzker d’architecture, de grand prestige international dans ce domaine. Il lui fit remis en 1998 à la Maison Blanche. Il a également reçu la Médaille d’or de l’American Institute of Architect (2008), la Médaille d’or de l’Union internationale des architectes (2002), le Praemium Imperiale à Tokyo (2005), la Médaille d’or royale de l’Institut royal de architectes britanniques (1989) … en 2013, le président de l’Italie, Giorgio Napolitano le nomma sénateur à vie et  en 2000, et il fut décoré du titre d’officier de l ‘«Ordre national de la Légion d’honneur», la plus haute distinction décernée par le gouvernement français.

Plus Moins information

DESSINS PRÉPARATOIRES

Images

Projets notoires

Centre Georges Pompidou
Date: 1977 (Date quality = N/A)
Photo: Ph: Piano & Rogers
© Studio Piano & Rogers© Fondazione Renzo Piano (Via P. P. Rubens 30A, 16158 Genova, Italy)
Subject: Aereal view
Note: Project Studio Piano & Rogers, architects

Centre Georges Pompidou

L’architecture du Centre Pompidou, décrite comme un « schéma spatial évolutif » par ses architectes Renzo Piano et Richard Rogers a des caractéristiques techniques qui en font un bâtiment exemplaire et unique dans le monde, le prototype d’une nouvelle génération de musées et de centres culturels. Son originalité consiste principalement à libérer l’espace intérieur en immenses plans entièrement dédiés aux œuvres et activités. Chaque plan a une superficie de 7500 m2, sans structures portantes, ce qui donne plus d’options pour changer de disposition et d’aménagement. C’est possible vu que la structure du support est située à l’extérieur du bâtiment, et permet l’externalisation des flux, avec une utilisation de l’acier (15,000 tonnes) et du verre (11000 m2 de surface de verre).

Plus d’information

Whitney Museum of American Art at Gansevoort
Date: 2015/11 (Date quality = Assigned)
Photo: Ph: Lehoux, Nic
© RPBW – Renzo Piano Building Workshop Architects
Subject: Elevation on Gansevoort Street

Whitney Museum of American Art

Le Musée Whitney d’art Américain (Whitney Museum of American Art) abrite la plus grande collection au monde d’art américain du XXe siècle.

Le musée a été fondé en 1930 par Gertrude Whitney Vandelbilt, sculptrice millionnaire qui a collectionné plus de 500 œuvres d’art au début du siècle. Créer son propre musée fut conditionné par le refus du Metropolitan Museum de présenter sa collection.

Le bâtiment originel a été conçu par l’architecte hongrois Marcel Breuer et a été ouvert en 1966. Il fut construit avec du ciment et du granit gris et possède une façade imposante.

Plus d’information

Beyeler Foundation Museum
Photo: Ph: Richters, Christian
© RPBW – Renzo Piano Building Workshop Architects
Subject: Vaguely temple-like south elevation rising from pond

Fondation Beyeler

En 1992, Renzo Piano a remporté le concours pour la construction du musée qui devait  abriter la collection d’art rassemblée pendant plus de 50 ans par le galeriste suisse Ernst Beyeler (1921-2010). La gestation du projet s’inspira de l’emplacement du bâtiment: le parc arboré de la Villa Berower Park à Riehen, dans la périphérie de Bâle (Suisse).

Beyeler voulait que son musée s’intègre au paysage verdoyant de la Villa Berower et que l’art qu’il abriterait soit inondé de lumière naturelle. Pour répondre à ce désir Piano conçut un bâtiment composé de quatre murs parallèles dont les galeries se terminent au nord et au sud par de grandes baies vitrées allant du sol au plafond. « Ces baies vitrées relient l’intérieur à l’extérieur et permettent d’établir un dialogue entre les œuvres d’art exposées et le paysage environnant », explique Renzo Piano Building Workshop (RPBW).

Le bâtiment est en béton armé couvert d’une pierre de porphyre rouge avec comme toit une verrière de 4000 mètres carrés fournissant un éclairage naturel.

Plus d’information

The Art Institute of Chicago – The Modern Wing
Photo: Ph: Ishida, Shunji
© RPBW – Renzo Piano Building Workshop Architects
Subject: Exterior view

Art Institute Chicago

En mai 2009, l’Institut d’Art de Chicago a inauguré l’extension de ses installations avec un nouveau bâtiment, l’aile moderne, conçue pour abriter la collection d’art européen du XIXe et XXe siècles. Cette réalisation est l’œuvre de Renzo Piano.

Le bâtiment de 24 000 m2 conçu par Piano a fait de l’Institut d’art de Chicago l’un des plus grands musées aux États-Unis. C’est une structure en acier, verre et pierre calcaire de l’Indiana qui « rend hommage à l’architecture du bâtiment originel de l’Institut, » précise Renzo Piano Building Workshop (RPBW).

La façade nord de l’aile moderne interpelle particulièrement. Fabriquée en verre et en métal, elle offre une vue magnifique sur l’espace vert qu’est Grant Park situé sur la rive du lac Michigan avec Chicago se profilant à l’horizon. Le toit est fait de panneaux en aluminium ondulés et « semble flotter au-dessus du bâtiment. »

Plus d’information

Renovation and expansion of the Morgan Library
Date: 2006/04 (Date quality = Assigned)
Photo: Ph: Denancé, Michel
© Denancé, Michel (49, rue de Belleville, 75019 Paris, Franceemail: md@micheldenance.comTel: +33142036293 Fax: +33 142039109)
Subject: View by night of the main entrance on Madison Avenue.
Note: FOR INTERNAL USE ONLY

Morgan Library & Museum

Cent ans après son ouverture, la Morgan Library & Museum à New York, a vécu en 2006 une nouvelle ouverture: celle de son extension signée Renzo Piano. Le projet mené par l’architecte italien consistait à creuser en profondeur « pour construire une sorte de voûte souterraine abritant la collection de livres rares de la bibliothèque. »

D’ailleurs, trois nouveaux pavillons virent le jour rattachés aux bâtiments historiques de la Bibliothèque Morgan et un espace ouvert au centre du complexe fut créé servant « d’espace de respiration métaphorique pour les visiteurs ». Les nouveaux bâtiments sont en verre et  constitués de panneaux d’acier recouverts d’une peinture rappelant le marbre rose du Tennessee. L’ensemble du bâtiment est recouvert d’un toit en acier et en verre transparent.

Plus d’information

Centro Botín

Muelle de Albareda, s/n,

Jardines de Pereda

Pouvons-nous vous aider ?

Si vous avez besoin d'information ou souhaitez nous faire parvenir vos suggestions, veuillez entrer en contact avec nous via le formulaire suivant. Merci.

Choisissez la raison pour le message

Vous êtes un Ami du Centro?

A propos de ce que vous voulez demander?